Archives par mois : juillet 2015

La vie m'a donné l'opportunité de participer à une rencontre avec Isabelle Padovani, dont je partage régulièrement les vidéos sur Facebook.

C'était en juin, à l'occasion de mon anniversaire, et j'ai envie de vous faire ce cadeau de partager quelques notions qui m'ont marquée et que j'ai eu l'élan de noter...

Alors voilà, sans autre explication, les notes que j'ai prises, sachant que vous pourrez trouver de plus amples développements sur le site http://communification.eu/ d'Isabelle.

Les 5 aspirations de l'Homme :

  1.  Se gouter (en tant qu'Amour)
  2.  Exprimer l'Amour que je suis
  3.  Offrir l'Amour que je suis
  4.  Recevoir l'Amour qu'est l'Autre
  5.  Communier avec l'Autre

Questions :

  • "Est-ce que je suis prête à rentrer en matière pour être en relation avec l'Autre?"
  • "Est-ce que je suis en paix avec ce que je suis en train de vivre?"

Les 3 pouvoirs de la Communication Non Violente (CNV) :

  1. Se relier de cœur à cœur avec soi et avec l'autre
  2. L'expression authentique
  3. Partager sa conscience

N.B. Les pratiques énergétiques fluidifient une partie de notre identification, de notre conditionnement.

L'auto-référencement :

Pour écouter à l'intérieur de soi si une action envisagée est la meilleure pour soi

  • au niveau du corps
  • dans le cœur
  • dans la globalité de l'Etre (Corps - Conscience - Cœur)

Quel est le mouvement qui se fait? Ouverture ou fermeture, détente ou contraction, montée de l'énergie ou descente d'énergie...

L'exploration au niveau sensoriel permet d'enlever les étiquettes!!!

"Sensation Vivante Non Identifiée"

La porte d'entrée vers ce qui est, est la capacité à rester avec ce que d'habitude je fuis... Rester avec la SVNI (sensation vivante non identifiée) en mouvement... Le dragon empêche l'accès au trésor

Choix : Chercher à contrôler ou Vivre l'expérience

Pratique du focusing : Mettre notre attention d'instant en instant sur ce qui est en train de se passer dans le corps avant les mots! En nommant, on fige le vivant. Découvrir qu'il y a un mouvement. Les étiquettes figent le vivant.

Quelle relation je veux avoir avec moi-même et avec ceux qui m'entourent? Dès que je juge, il y a violence. On souhaite se détendre en tenant compte de ce qui se vit en nous.

Les instructions libératrices ne doivent pas être des règles morales! La non-violence est une intention, avec la conscience que je n'aurai pas toujours les moyens!!! Etre en conscience girafe ne veut pas dire que nous avons les moyens. En instant second, on peut éviter d'en rajouter en étant en empathie avec soi et l'autre... Je ne suis plus en train de croire les jugements.