Archives par mois : janvier 2016

J'ai l'élan de vous partager ce texte de Gilles Delieuze que je découvre par hasard en buvant mon café du matin 😉 :

On me demande parfois "comment peux tu dire et penser que tout est parfait en vivant dans un monde où il y a encore tant d'injustices, de douleurs, de crimes...". Je ressens parfois la révolte que mes paroles peuvent faire émerger face à la perception différente que nous pouvons entretenir du monde qui nous entoure, comme miroir de notre monde intérieur...
Juste une pensée, juste une réflexion, toujours pas une vérité:
Et si tout ce qui venait nous toucher était là pour nous permettre justement d'être ému. Car là réside la force, la fougue qui nous permet de déplacer des montagnes pour remettre les choses en équilibre.
Peut être le divin met il sur notre route ce dont nous avons encore besoin parfois pour mobiliser notre pouvoir créateur, incarner solidarité, entraide et fraternité. Peut être avons nous encore parfois besoin de catastrophes naturelles, de pauvreté, d'injustices, de guerres... d'actes si forts et parfois si violents pour déconnecter notre mental, sortir de notre sommeil ou de notre "robotisation" et faire preuve d'humanité divine ou plutôt de divine humanité...
Tendre une main, donner de l'amour, rendre service et avec cela se sentir aussi meilleur.
Prises isolément toutes ces situations peuvent nous paraître iniques mais peut être sont elles sur notre chemin pour servir un plan plus grand, qui nous échappe, et nous pousse à vivre en conscience nos vertus endormies...

Alors, si ce message résonne en vous, la prochaine fois qu'une situation vous fera violence, plutôt que laisser la responsabilité à l'extérieur de vous, de vous fermer , d'être en colère ou de vos aigrir, plutôt que de perdre de l'énergie à lutter contre ou à fuir ce qui vous fait violence... accueillez la perfection du Plan qui vous propose de vous mettre en accord avec votre être profond en tendant une main, en donnant le meilleur de vous, et par là même, vous rendre compte de l'ange incarné que vous êtes, humblement mais puissamment...
Notre responsabilité individuelle réside dans ce que nous choisissons d'alimenter en terme de fréquences, d'énergies, d'égrégores. Tant que je fuis ou que je lutte contre, tant que demeure en moi un impact émotionnel et énergétique perturbant, je suis en résonance avec l'égrégore de ce qui me dérange et je continue alors de l'alimenter.

Lorsqu'en revanche, je fais en conscience un choix différent, et que j'y vois l'opportunité de me réaliser en faisant émerger le meilleur de moi, je choisis alors implicitement de me débrancher d'une source pour me connecter à une autre plus honorante pour moi et donc pour le monde. Je reprends alors toute ma responsabilité et mon pouvoir créateur, j'unis l'être et le faire, et, ainsi, je crée le Nouveau Monde...

Source : www.dauphindelumiere.com