Unité

prendre soin de l'élément EAU en nous

J'ai eu le plaisir d'animer récemment un atelier pour prendre soin de cet élément qui préside à la saison : l'EAU. Les personnes présentes y ont pratiqué des étirements spécifiques pour tonifier les méridiens des Reins et de la Vessie qui ont un rôle majeur en hiver, ainsi que d'autres exercices divers d'ancrage, de mise en mouvement et de tonification de l'énergie du foyer inférieur.

J'espère toujours que la pratique de groupe soutienne la pratique individuelle, mais nous savons bien vous et moi que nous sommes rapidement happés par les multiples activités de nos journées, et qu'il n'est pas toujours simple de se réserver une heure pour "prendre soin de soi" et pratiquer!

Alors au lieu de nous lamenter, d'espérer d'autres circonstances, d'attendre le "bon moment", et d'être "à côté de nos pompes" à force de penser, de parler et d'agir différemment, pourquoi pas commencer par intégrer dans notre quotidien de tous petits gestes qui vont dans le sens de nos aspirations et affirment nos choix, de santé pour commencer?

Alors concrètement me direz-vous? Je vous donne ici quelques suggestions de mouvements qui peuvent être faits le matin ou à tout autre moments de la journée :

  • Sortir ou ouvrir la fenêtre et faire quelques respirations profondes
  • Réchauffer les reins et les lombaires par frottement des paumes ou des points fermés
  • Masser le ventre et ses zones réflexes en superposant nos deux paumes et en effectuant un mouvement rotatoire dans le sens du transit.
  • Stimuler l'ensemble du corps et les reins en particulier en se massant les oreilles
  • Boire de l'eau à tout moment de la journée pour s'hydrater, atténuer la fatigue, éliminer les toxines et récupérer de l'énergie.
  • S'étirer, écouter de temps en temps ses sensations pour bouger et/ou masser les zones de son corps qui en ont besoin et qui créent un inconfort ou des tensions.
  • S'octroyer un bain de pied le soir avec de l'eau tiède salée
  • Chanter quand le cœur nous en dit et l'environnement le permet
  • Se masser les mains (n'importe où) et/ou les pieds (plutôt chez soi :-))
  • Stimuler la circulation complète de l'énergie en suivant le sens des méridiens comme expliqué dans l'article déjà paru.
  • Effectuer un mouvement intérieur quand nous nous sentons "coincé" ou envahi par une situation et nous reposer la question de ce qui pour nous vaut la peine, sonne juste et demeure essentiel, pour y porter ensuite un regard éclairé...

Rien de nouveau peut-être dans les suggestions qui vous sont faites mais mon intention est toute simple : celle de porter notre attention sur toutes ces actions possibles où nous alignons nos gestes sur nos intentions...

Entrée dans l'hiver

La nuit tombe et je fais silence. J'évite l'agitation, le bruit, je me replie. Ce n'est pas triste et rien de grave à l'horizon : je rentre dans la saison.

Tant pis si je suis moins productive, j'assure toujours l'essentiel, avec peut-être même plus d'attention... Je me rassemble et j'observe, dehors, dedans...

J'apprécie de ralentir! L'adhésion au moment présent calme le flot des pensées. Moins de remous, je suis le courant sur le fil de l'eau, je pénètre la calme pénombre ; j'accueille le brouillard des petits matins ; je crée et savoure ce cocon à défaut de grands horizons.

Je me met à rêver d'un feu de cheminée... Parce qu'au cœur du yin nait le yang, le froid et le sombre abritent en leur sein le feu de nos aspirations et de nos vérités profondes...

Et si le mouvement pouvait nous aider à être un peu plus authentiques?!

Une vidéo de Lilou (connue pour ses témoignages et ses interviews de "personnalités" dans le domaine de la spiritualité, de la santé, de la conscience...) m'informa récemment de la tenue à Paris d'une soirée dansante un peu "spéciale"... Elle témoignait des bienfaits qu'elle avait ressentis en dansant dont celui d'avoir évacué certaines émotions au passage.

Etant curieuse, je visitais le site "justdancewithlife" et sentis une vague d'énergie joyeuse à l'idée d'aller "danser pour la paix" vendredi 24 octobre, qui était le thème de cette soirée de "la fièvre du vendredi soir". J'y suis donc allée 🙂

Avec la bienveillance et les consignes de l'animateur/guide de la soirée, et suivant les rythmes différents de la musique, chaque participant est invité à être à l'écoute de lui-même, à se respecter et s'exprimer authentiquement.

Il ne s'agit plus de faire mais de "se laisser faire", plus de danser mais de "se laisser danser"!

Et l'animateur nous rappelait de temps en temps de nous souvenir du thème de la soirée donc de l'intention derrière nos gestes qui était celle de la paix, avec nous mêmes et dans le monde....

J'ai joué le jeu, tranquillement mais surement, et j'ai beaucoup aimé ressentir cette liberté de mouvement. Je me suis autorisée à bouger comme cela me venait, et je me sentais actrice/spectatrice de ce que je vivais, surprise et curieuse du mouvement qui émergeait.

Je le conseille à celles et ceux qui :

  • aiment danser librement
  • souhaitent dénouer, délier des parties douloureuses ou tendues de leur corps
  • cherchent à dépasser leur timidité en s'autorisant à bouger librement au milieu d'un groupe bienveillant
  • veulent évacuer un trop plein d'émotions par le mouvement
  • désirent simplement évacuer le stress de la journée ou de la semaine.

J'avertis celles et ceux qui veulent rester dans leur bulle toute la soirée que des moments de contacts visuels et physiques en se tenant les mains sont aussi proposés ponctuellement.

Si le cœur vous en dit, vous n'avez plus qu'à visiter le site pour connaître les dates et lieux des prochaines soirées.

Après une soirée conviviale bien "arrosée", je me réveillais un matin le corps et la tête "encombrés"... Il ne servait à rien de m'en vouloir même si je réalisais avec le recul que j'aurais pu simplement refuser l'alcool sucré en fin de repas, que je sais ne pas digérer! Mais ne l'ayant pas fait, je n'avais plus qu'à assumer.

Sur ces considérations, je m'attelais à des tâches administratives simples, au ralenti et en renonçant à une certaine forme d'efficacité. Dans le moment présent, je me contentais d'apprécier chaque petite chose effectuée!

Mais je ne pouvais néanmoins pas me défaire d'une sensation de journée quelque peu "ratée"... dans l'inconfort physique, j'affichais un air morose 🙁

Dans l'après-midi, je retrouvais par hasard un document expliquant les principes de l'EFT avec cette phrase si simple : "Même si je me sens...., je m'aime et je m'accepte comme je suis!"

C'était un moment parfait pour le mettre en pratique alors je me lançais : "Même si je me sens déconnectée, je m'aime...etc"

Au bout d'une ronde de points tapotés, et l'intention de la phrase lancée, je retrouvais le sourire!

Ceci n'est pas une invitation à boire, vous l'aurez compris, mais un simple témoignage de la possibilité (malgré la difficulté) d'accueillir ce qui est, de porter un regard bienveillant, d'agir pour notre plus grand bien et de sourire 🙂Se relier et sourire

J'ai découvert le travail "Souffle et voix" avec Jon Del Vas , avant les vacances. Le titre m'attirait très nettement car j'avais fortement conscience de la nécessité d'approfondir cette dimension du souffle en moi! J'ai donc fait le pas de m'inscrire à un atelier d'une journée, et je ne l'ai pas regretté!!!

Cette approche est issue de la méthode Wilfart, et propose un travail corporel nous reconnectant à nous-même et notre force intérieure,  mais vous en apprendrez bien davantage en lisant ce qui suit :

Analyser, construire et harmoniser par la voix
Nous avons tous une grande et belle voix. Mais elle reste prisonnière dans notre corps qui n’a pas su ou n’a pas pu se développer dans sa totale verticalité, dans la géométrie harmonique qui nous appartient comme être vivant”
La méthode Wilfart utilise la voix comme un témoin précis de notre comportement respiratoire, psychologique et énergétique. Le souffle est essentiel et il n’y a pas de voix sans souffle.
A qui s’adresse la méthode:
La méthode Wilfart dite de Pneumaphonie® s’adresse à toute personne qui souhaite:
- Initier un travail de recherche et développement personnel par la Voix.
- Améliorer sa voix comme outil de communication pour des raisons personnelles ou professionnelles,
- débuter ou continuer un processus de développement personnel et spirituel à travers un travail bioénergétique de libération des tensions du corps et de reconstruction par la voix.
Travail également recommandé aux professionnels de la voix et du chant : orthophonistes, musicothérapeutes, professeurs de chant, chanteurs…, aux professionnels de la médecine alternative travaillant avec le corps et l’énergie : kinésithérapeutes, ostéopathes, énergéticiens… et aux personnes qui utilisent leur voix professionnellement (dirigeants, managers, politiques…).
Comment fonctionne-t-elle:
- En allant à la recherche de notre voix authentique grâce à des exercices vocaux, corporels et respiratoires de forme concrète et précise,
- En accédant d’une manière efficace et durable au centre de gravité de notre corps, notre « centre-ventre », notre Hara où se trouve notre véritable force,
- En faisant basculer vers ce « centre-ventre » l’énergie bloquée dans la partie haute du corps,
- En libérant toutes les tensions qui empêchent une expression libre et réelle, et permet d’obtenir une plus grande conscience et assurance de soi-même.

Si vous souhaitez en savoir plus : conférence ce vendredi 12 septembre à 20h au centre Garden Atelier – 64, avenue d’Italie – métro Tolbiac.

Pour s'inscrire, contacter Stéphane : alignementenergetique@telefonica.net

Pendant cette conférence, Jon fera plusieurs démonstrations de ce travail sur des personnes volontaires. La technique permet d'accéder et d'écouter notre voix authentique, celle qui s'est perdue dans nos peurs, nos doutes, nos inquiétudes. Une expérience unique et très spirituelle qui permet de traverser nos tensions et de réveiller nos instincts de vie.

Voilà un petit pas à faire vers une grande ouverture possible!

 

Je vous propose aujourd'hui un exercice très facile à faire, mais je souhaite aussi vous donner quelques informations afin que vous en mesuriez la portée :

  • Le thymus est une petite glande logée dans le thorax au niveau du cœur. Il est plus important chez le fœtus et l'enfant que chez l'adulte.
  • Cet organe tient en réserve des éléments vitaux nécessaires à la vie cellulaire de l'enfant. Il travaille par exemple avec le foie et la rate avant la naissance de l'être humain pour produire des cellules sanguines saines.
  • Il joue également un rôle majeur dans le développement du système immunitaire dans les mois qui suivent la naissance.
  • L'hormone homéostatique qu'il sécrète harmonise l'ensemble du système glandulaire.
  • Une fois la période de puberté traversée, le thymus commence à se modifier et à diminuer.
  • Parallèlement à son rôle physique, des chercheurs lui attribuent une influence dans les liens entre le corps et l'âme, l'intégration des expériences et la construction de son identité.
  • Psychologiquement, le thymus nous relie à notre force de vie ainsi qu'à la joie et la douceur qui découlent de l'harmonie avec soi-même. Cette force d'amour garantie notre immunité, notre autonomie, notre sentiment de sécurité, nous autorisant à laisser libre cours à notre créativité.

...lire la suite

amitiés

Après avoir hésité à fêter mes 40 ans, j'ai finalement opté pour une soirée "comme à la maison" dans un bar resto du 11eme, à la bonne franquette! J'en garde un souvenir de partage simple et chaleureux et le lieu était parfait pour l'ambiance décontractée que je souhaitais (un indice du lieu se trouve sur la photo;-))

Même si un anniversaire, c'est une fête, je dois bien reconnaître que cette étape symbolique des 40 ans ne m'a pas laissée indifférente... Sans pour autant faire le bilan de ma vie en long, en large et en travers, ce passage me rend plus concret le fait que justement, on n'est que de passage...et c'est bien pour cela que j'ai pris toute la mesure de l'importance de le fêter!

Ces témoignages d'amour et d'amitié me ramènent à l'essentiel, à la beauté, à l'Unité. Malgré toutes mes imperfections d'être humain, mes manquements, mes potentiels non réalisés, les gens que j'aime et qui m'aiment m'apportent la reconnaissance, le sentiment d'appartenance, la joie, le bonheur de donner et de recevoir, la liberté d'être vraie avec mes émotions passagères...  Je mesure à quel point ces liens vivants sont sacrés!

Même si nous ne sommes que de passage, de nos amours en feu de paille à nos amitiés durables, ou bien l'inverse :-), c'est bien dans le lien et la confrontation que nous nous sentons vivants, et il n'est point besoin d'attendre qu'un évènement se profile pour honorer nos parents, amis, voisins ou amants... comme le cœur nous en dit et chacun à sa façon!

En ouvrant ce blog et en me demandant ce que je pourrais partager avec vous, j'ai tout d'un coup eu un éclair de compréhension sur une pratique que j'utilise. En voici la trame :

Le test musculaire utilisé en kinésiologie est révélateur :

Si le muscle est tonique, cela indique qu'il n'y a pas de stress, ou du moins s'il y en a, que nous le gérons bien! ("eustress"). Si le muscle est faible, le corps signale un état de stress face à un stimulus qui déborde ses capacités d'adaptation.

En demandant à la personne de dire "oui" au moment où elle est testée, le muscle reste "fort". En lui demandons de dire "non", il faiblit. Voyez-vous la magie?... Si l'on arrive à accueillir chaque moment, chaque chose dans l'instant, si l'on dit "oui"!

Quand on se ferme, quand on refuse, quand on a peur, on se coupe de notre propre énergie et de nos ressources pour faire face à l'instant. Cela ne signifie pas accepter de subir ou bien se résigner, bien au contraire!!! mais plutôt accepter d'accueillir ce qui est dans l'instant et rester présent sans jugement, s'accueillir soi-même, écouter nos réponses qui viennent de l'intérieur, dire ce qu'on a à dire, faire ce qu'on a à faire...pour notre propre bonheur.

Dire OUI à ce qui est et arrêter de lutter, de combattre le monde et de se nier soi-même. N'avons-nous pas tous appris, construit, grandit à partir de situations difficiles et sources de souffrances... Cela ne veut pas dire que nous n'aurons pas à nous défendre si quelqu'un nous attaque physiquement par exemple, mais il est en notre pouvoir de saisir chaque occasion pour se connaître, s'affirmer et répondre à la situation.

Prendre le risque de vivre les difficultés comme un jeu gagnant. Prendre notre vie en main en se faisant confiance sans attente de résultats immédiats...

Par cet accord magique, retrouver l'Unité!